KGB (07.04.2017) - ImproPDA

Aller au contenu

Menu principal :

KGB (07.04.2017)

Archives > Reportages > Saison 16/17
KGB (Saint-Jérôme)  vs  ImproPDA
07.04.2017
Reportage
Photos
Joueur émérite

La soirée a commencé par l’hommage rendu à Rolland Lafleur, excellent joueur et pionnier de l’impro, qui a été présent avec nous pendant plus de 15 ans.  Il a bien mérité cette intronisation au Temple de la reconnaissance de l’impro.  Au grand plaisir de l’assistance, il nous a livré ses remerciements en allemand, incarnant ainsi son personnage de prédilection quand il faisait partie de l’équipe.

KGB c/ PDA

C’était leur première visite à PDA.  On ne savait pas trop à quoi s’attendre.  KGB, un nom qui fait penser à Poutine, contre-espionnage et menaces, rien de bien sympathique.  Mais ces six jeunes Cégepiens, dynamiques, extravertis ont séduit les vieux blasés que nous sommes.  Une connivence s’est établie dès le départ avec une fusillade mixte sur des thèmes alambiqués comme l’arbitre les aime.  Les joueurs ne se sont pas laissé impressionner par les mots spinelle, spirochète, spermophile, squale, stariets et stupre. Ils en ont vu d’autres.

Un match rythmé où toutes les impros témoignaient l’esprit créatif des joueurs et l’originalité des KGB. Mentionnons tout de même celles qui m’ont semblé les plus typiques de la soirée.

La ruche, une « sans parole » de 45 secondes, qui a valu une étoile au KGB.

La rimée C’est ma tournée : l’étonnement de Sweet Bob devant ce poète aguerri nous rappelle qu’en impro, on marche toujours sur une corde raide.

Toc, toc, toc, une « ni oui, ni non » remportée haut la main par Francine qui a fait chuter deux adversaires.

Le lapin de Pâques : Colette, en éliminant quatre joueurs de KGB, nous a montré qu’elle connaissant bien son alphabet, même à l’envers.  Elle s’est vu décerner une étoile performance.

Donne-moi la main, une « croisée » où s’affrontaient une vieille dame sur le point de se jeter à l’eau et un jeune passager disposé à l’aider.  Bravo à Christiane et au joueur KGB qui nous ont bien fait marrer.

Monnaie, Monet, une belle variation remportée par KGB.  Quelle bonne idée, cette file d’attente au dépanneur derrière un client à la petite monnaie.

Construction IKA, une poursuite captivante valant une punition de cliché à Sweet Bob qui, par ailleurs, nous a ravi par son entrée en nain chantant.

Belle soirée qui s’est terminée par le compte de 9 à 8 en faveur de KGB mettant en vedette les trois étoiles suivantes : 3e étoile : Christiane Veillette  -  2e étoile : Marc Antoine Belair et 1re étoile : Colette d’Argy .
Ne manquez pas la prochaine rencontre du 5 mai qui déterminera un gagnant parmi les quatre équipes PDA.  Vous connaîtrez le récipiendaire du trophée Roussel?


Retourner au contenu | Retourner au menu