Top Gun (10.03.2017 - ImproPDA

Aller au contenu

Menu principal :

Top Gun (10.03.2017

Archives > Reportages > Saison 16/17
Top Gun en camping  vs  ImproPDA
10.03.2017
Robert Messier
Reportage
Michel Pagé
Photos
Un match serré de bon calibre


L’équipe « Top Gun en camping » en était à sa deuxième visite chez nous mais son capitaine Raphael Couture, à sa dixième présence.
La partie s’est amorcée sur une fusillade remportée par la PDA. Par la suite, Louise Gagné de la PDA qui en était à son premier match devant public nous a éblouis par son aplomb incarnant à la fois suicidaire et sauveteur dans une croisée endiablée.

Autre impro qui s’est démarquée en première période : la « week-end » intitulée « Fiançailles de Marie » où nous avons eu droit à l’échange entre les fiancées le vendredi (les joueurs Charest et Messier), à la rupture pour cause religieuse qui nous a valu la réplique : « Je boude Bouddha » le samedi et à la création d’un nouveau couple le dimanche.

L’alphabet « Farfadet » a été difficile pour tout le monde. Robert Brosseau a su aidé les improvisateurs en panne en se déguisant en farfadet.

La période s’est terminée par une impro d’exception, à savoir : « Co-présidence ». Marc Antoine Richer et Christine Martel ont été éblouissants, incarnant les copropriétaires d’une nouvelle voiture.

L’auditive « Les nouveaux voisins » aurait pu être nettement mieux. C’était cacophonique. Il est important lors d’une telle catégorie que les joueurs aient de l’écoute et parlent chacun leur tour et non tous en même temps.

L’impro comparée « La voix » a été intéressante de part et d’autre.

Difficile d’imaginer le grand Robert Brosseau en tout petit poussin sortant de sa coquille. Et pourtant, c’est ce à quoi on a eu droit dans la variation « Coquille ». Un moment de pur plaisir.

L’impro huis-clos que ce soit dans le garde-robe (Top Gun en camping) ou dans une cabine téléphonique (PDA) a donné lieu à d’intéressantes trouvailles.

L’impro du match a été jouée à la toute fin. « Journée de lavage » catégorie sauts dans le monde » nous a amené d’abord chez la mafia en Italie, en Chine, puis au Québec en 1850, et finalement à Paris de nos jours.  A noter la performance solide des joueurs Richer et  Charest des « Top Guns ».

Somme toute un bon match qui a satisfait le public et qui a couronné comme étoiles les joueurs suivants : 3ème étoile : Marc-Antoine Richer, co-2ème étoile : Christine Martel et Catherine Leroux et 1ère étoile : Ariane Charest.

Voici quelques photos du match
Retourner au contenu | Retourner au menu